SONY RX0 : l'action cam surpuissante qui ringardise la GoPro

Posté le : 31/08/2017

Sony s'appuie sur son savoir-faire acquis dans les compacts experts pour proposer une caméra d'action à grand capteur et optique haut de gamme Zeiss. Le tout avec des fonctions vidéo avancées.

Certes, il ne s'agit pas à proprement parler d'un nouvel APN, mais la nouveauté du jour vient élargir la famille RX des boîtiers experts du constructeur. Après les compacts à capteurs 24 x 36 mm (les RX1), les bridges professionnels à capteurs Type 1" (les RX10) et les compacts experts à capteurs Type 1" également (les RX100), il faudra désormais compter sur une nouvelle action-cam, la RX0... toujours à capteur type 1".

L’esprit aventurier de Sony se réveille un peu : le géant de l’électronique japonais se fend d’un appareil photo un peu différent à l’occasion de cet IFA 2017 avec son RX0, un drôle de boîtier qui n’appartient à aucune catégorie. A mi-chemin entre la caméra d’action – un gros rectangle résistant à focale fixe qui filme en 4K – et l’appareil photo – capteur 1 pouce, modes photo avancés – le RX0 entend frapper aussi bien les appareils renforcés étanches que les GoPro.

Des caméras d’action, le RX0 reprend le format « brique » et la focale fixe : ici un équivalent 24 mm f/4 estampillé ZEISS Tessar (qui est une lentille exceptionnelle qui évite un maximum de distorsion de l’image périphérique). Comme une action cam, le RX0 dispose de peu de commandes physiques et d’un écran de contrôle de cadrage qui prend tout l’arrière de la coque.

Côté électronique, c’est un capteur 1 pouce (Capteur CMOS Exmor RS® (13,2 x 8,8 mm) de type 1.0) que l’on retrouve à l’intérieur, du même type que celui qui pilote tous les compacts experts de la marque – et des concurrents puisque Sony fournit tout le monde – mais il se démarque de deux manières. Primo, il s’agit de la dernière génération de capteur dit « à structure empilée » où la structure de micropuce DRAM est directement soudée au capteur. Une astuce qui permet d’obtenir des vitesses de lecture record. L’autre spécificité de ce capteur, c’est sa définition de 15,3 Mpix, quand la totalité des capteurs 1 pouces produits par Sony dans les appareils photo grand public est de 20 Mpix (depuis le RX1 lancé en 2012 !).

Notre hypothèse est qu’en baissant la définition à 15,3 Mpix, Sony permet à son RX0 de profiter d’excellents résultats en basses lumières (Sensibilité ISO de 125 à 12 800 ISO). Point faible des caméras d’action à la GoPro, les basses lumières sont sans aucun doute le domaine où ce grand capteur devrait faire la différence par rapport à la concurrence.

La RX0 est animée par un processeur d’image BIONZ X™ de dernière génération qui assure un traitement ultra-rapide de l’image et un traitement efficace de la lumière pour capturer photos et vidéos avec des détails plus réels et naturels, des gradations de tons plus riches et un bruit plus faible.

Outre ces performances supposées dans les basses lumières, la RX0 dispose d’options vidéo avancées : vidéo 4K bien sûr, mais aussi une sortie HDMI non compressée (pour récupérer un signal RAW vidéo par le biais d’un enregistreur externe), la gestion des profils d’image V-Log2, un mode ralenti x40 (!) et des temps d’obturation très courts au 1/32.000e de seconde. S’ajoute à cela une télécommande radio (optionnelle). Le caisson optionnel MPK-HSR1 permet de descendre jusqu’à 100 m. Toute une panoplie d’accessoires est proposée par Sony (adaptateur pour filtres, rig pour monter d’autres accessoires…). C’est l’accu NP-BJ1 qui alimente l’appareil, tandis que l’enregistrement des données est confié à une carte mémoire microSD. Sony annonce également de magnifique ralentis avec 960 ips... très belle performance !

La photo n’est pas délaissée puisque la caméra profite d’un déclencheur physique, de la gestion du mode RAW et d’une rafale allant jusqu’à 16 ips (avec AF simple). Nous n’avons pas encore d’information quant à la présence d’un mode sous-marin, mais vu le positionnement de l’engin et compte tenu que les dernier RX100 intègrent cette gestion de mode colorimétrique, il est fort probable que ce mode « poisson » soit de la partie.

Comme à l’accoutumée chez les nouveaux concepts - et les gammes RX et Alpha en général - de Sony, le prix de l’appareil est élevé : 850 euros pour une disponibilité en octobre 2017.